Déconfiner l’église sans école du dimanche ? Pistes de solutions.

Finalement, le déconfinement est arrivé… mais pas complètement. Bien qu’au moment d’écrire ces lignes nous pouvons accueillir jusqu’à 100 personnes par célébration il n’est pas encore permis ou possible de faire de l’école du dimanche pour les enfants. Que faire ? Quelques pistes de solution bien pratiques. 

Nous ne voulons pas que les enfants associent église avec plate.

Quand un membre de notre famille élargie est venu pour la première fois dans notre église évangélique, elle avait dit deux choses à sa fille : 1) il faut rester silencieux et 2) ça va être plate. Elle fut agréablement surprise que la célébration était vivante et que les enfants y avaient une place. Peut-être qu’il y a cinquante ans, les enfants venaient dans l’église et devaient s’asseoir en silence pendant tout le dimanche matin mais la société a changé. Les enfants aussi ainsi que leur capacité d’attention. D’ailleurs, combien de ces jeunes sont demeurés dans l’Église aujourd’hui ?

 Il arrivait parfois, dans l’église où mon beau-père était pasteur, qu’il interpelle un parent qui tente de quitter la salle avec un enfant « difficile » : « Non, c’est correct répondait-il, Le jour où les cris des enfants nous dérangent dans la célébration nous avons un problème ».

 L’image de l’Église dans le Nouveau Testament n’est pas tant celle d’une célébration solennelle que celle d’une famille qui prend des repas ensemble et célèbre le Dieu qui les a libérés. Les fêtes juives dans l’Ancien Testament durait parfois plusieurs jours. Il y a une place pour célébrer en famille.

Oui, il y a une place et un temps pour des prédications « profondes » et des études systématiques de l’épître aux Hébreux, mais je vous suggère que ce déconfinement n’est pas ce temps.

 Les enfants sont l’Église d’aujourd’hui. Ils font partie des disciples qui sont mises sous la responsabilité des anciens et ce d’autant plus qu’ils restent avec les adultes pour toute la célébration. C’est donc notre responsabilité de nous adapter à notre auditoire et non le contraire.

Quelques idées :

  1. Intégrer une histoire missionnaire sur plusieurs semaines dans la célébration.
    Nous étions récemment dans une série sur la prière à l’église. Nous avons décidé d’opter pour l’histoire missionnaire de George Muëller. Et détrompez-vous : les histoires missionnaires sont motivantes non seulement pour les enfants mais pour les adultes aussi ! La personne en charge de l’adoration un dimanche a partagé dernièrement qu’elle n’avait pas pu attendre de voir la suite de l’histoire et avait été la chercher sur Internet ! AEE (L’Association Évangile Enfance) a plusieurs histoires missionnaires disponible avec images sur powerpoint.

2. Allez « low-tech » et soyez surpris de comment cela retient l’attention.
Pour reprendre l’exemple d’une série sur la prière, comment parler de la prière d’une manière qui retiendra l’attention ? J’ai décidé de créer une affiche (en carton) avec un acrostiche pour « P-P-P-R-I-E-R ! » (à prononcer comme un DJ qui fait revenir ses disques). Le carton montrait la première lettre et on devait enlever les cartons mis par-dessus. Avant d’enlever les cartons je demandais à la salle de tenter de deviner qu’est-ce qui pourrait bien y avoir en arrière de chacun des lettres.

Ça commence avec la « Trini-P » de la prière : Présence de Dieu, Puissance de Dieu, Paix de Dieu.

 

P résence de Dieu, puissance de Dieu, Paix de Dieu

R éponses

I ntercession

E numérer ses péchés

R equêtes

3. Utilisez des objets dans votre enseignement
Toujours dans notre série sur la prière, j’ai fait un message (d’une vingtaine de minutes) sur l’armure du croyant d’Éphésiens 6. Je suis arrivé avec un gros sac avec des items à l’intérieur pour illustrer les points. Le bouclier de la foi était un grand bouclier de Capitaine América par exemple. Dans un autre message sur l’importance de ne pas oublier Dieu et le fait d’être des témoins pendant les vacances  je suis arrivé avec une valise en avant avec le thème « L’été c’est fait pour… jouer ? ». Livre, instrument de BBQ, ukulélé,  Bible, dépliant de camps chrétiens…Si vous craignez que ces messages soient trop simples, mon professeur de ministère pastoral à l’époque nous disait que les messages que les adultes retiennent le plus sont les messages qui étaient aussi adressés aux enfants. Je n’ai pas de misère à le croire. Quand j’étudias à la Faculté de Théologie au début de la vingtaine, j’aimais beaucoup la théologie systématique et les grandes discussions théologiques. Le Seigneur m’a joué un tour : il m’a envoyé être animateur de pastorale dans trois écoles primaires, dans une autre langue que la mienne pour parler de Dieu à leur niveau. Ce fut immensément formateur. J’y ai raconté des histoires bibliques avec une armée de toutous qui ont longtemps pris de la place dans mon atelier à la maison.

4. Demandez à votre groupe de jeunesse de faire un sketch de quelques minutes en lien avec le thème de votre message.
Certains sketches sont tellement puissants qu’ils me donnent l’impression que tout a été dit et que mon message en rajouterait peu. Jésus parlait en parabole, des histoires pour illustrer un point central. Cela peut donner un projet pour les jeunes sur lequel travailler ensemble et cela sera utile pour toute l’assemblée. 

5. Prenons un temps pour que certaines personnes de l’église puissent partager un court témoignage de comment Dieu a agi dans leur vie et qui sera pertinent et encourageant pour tout le monde
Les jeunes ont besoin de voir que d’autres sont passés là avant eux dans leurs difficultés et défis d’être jeunes et chrétiens. Les témoignages sont un puissant témoignage de l’action de Dieu dans la vie de gens de notre époque.

6. Utiliser un ou plusieurs chants pour les enfants. L’Association Évangile Enfance a produit plusieurs chants en vidéo que les églises peuvent facilement utiliser. En voici un exemple : https://www.youtube.com/watch?v=k14zUBSJ6C4

7. Visez une célébration de 60 à 75 minutes
Oui, c’est plus court que nos célébrations normales, mais il y a une limite à ce qu’un parent peut garder un jeune bébé ou enfant sur lui sans que cela vire à une mauvaise expérience. Comme le disait un ancien collègue : « Que ton Amen final soit une surprise et non une délivrance ! ». C’est encore plus vrai quand nous faisons des célébrations familiales.

8. Choisissez des sujets pertinents pour la vie et la croissance des enfants comme disciples de Jésus.
Les enfants et les adolescents ont vécu durement la pandémie. Même avant celle-ci, le niveau d’anxiété sous toutes les formes (anxiété sociale, anxiété de performance) est un des grands défis de leur génération. Certainement, la Parole de Dieu a des choses à dire sur l’anxiété et comment s’en remettre à Dieu dans les circonstances de notre vie. Beaucoup des sujets qui seront pertinents pour nos jeunes le seront aussi pour les adultes. En terminant, avoir ce type de célébration, est-ce « biblique » ?Il y a certainement un précédent à inclure les enfants et à leur poser des questions avec des objets. Pensons à la Pâque juive : « Et lorsque vos enfants vous demanderont: ‘Que signifie ce rite pour vous?’ 27  vous répondrez: ‘C’est le sacrifice de la Pâque en l’honneur de l’Eternel, qui est passé par-dessus les maisons des Israélites en Egypte, lorsqu’il a frappé l’Egypte et sauvé nos familles.’ » Le peuple s’inclina et adora » (Exode 12.26-27).

Il est vrai que certaines personnes sont plus dynamiques que d’autres, mais la réalité c’est que vous n’avez pas à sauter partout et à faire le clown pour incorporer certaines de ces idées. Certaines d’entre-elles sont à la portée de tous. Réfléchir comment rejoindre les enfants et les adolescents dans votre célébration du dimanche pourrait bien être une des choses les plus importantes que vous pourriez faire pour leur croissance comme disciples.

Vous avez d’autres idées ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

D’autres contenus semblables

Articles, Église, Jeunesse, Pasteur, Podcast, Theologie, Théologie biblique, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 33 : Les 7 cibles d’un petit groupe en croissance

Épisode 33 : Les 7 cibles d’un petit groupe en croissance Pas mal tout le monde s’entend pour dire que les petits groupes sont une partie importante de la vie chrétienne… en théorie… Personne n’est contre la vertu après tout ! Trop souvent les petits groupes...

Apologetique, Articles, Église, Enfants, Évangelisation, Jeunesse, Missionnel, Pasteur, Podcast, Relations, Theologie, Théologie biblique, Vie chrétienne

Épisode 32 : Entrevue avec Elisabeth Aubut : « Simple comme X,Y,Z ? » Discussion sur les nouvelles générations.

Épisode 32 : Entrevue avec Elisabeth Aubut : « Simple comme X,Y,Z ? » Discussion sur les nouvelles générations. Comprendre les générations n’est définitivement pas aussi simple que A, B.C… Chaque génération est différente. Chacune a sa vision du monde, ses...

Apologetique, Articles, Église, Missionnel, Pasteur, Podcast, Theologie, Théologie biblique, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 31 : 10 raisons pour lesquelles notre christianisme a perdu sa saveur

Épisode 31 : 10 raisons pour lesquelles notre christianisme a perdu sa saveur « Vous êtes le sel de la terre » disait Jésus. Si le sel perd de sa saveur, il n’est plus utile à rien.Cette semaine on réfléchit sur 10 raisons pour lesquelles notre christianisme a trop...

Apologetique, Articles, Église, Évangelisation, Famille, Jeunesse, Podcast, Theologie, Théologie biblique, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 30 : Un regard différent : 10 façons que ceux qui ne connaissent pas Dieu aspirent ou contribuent au royaume de Dieu.

Épisode 30 : Un regard différent : 10 façons que ceux qui ne connaissent pas Dieu aspirent ou contribuent au royaume de Dieu. « Tous les humains ont péché et sont privés de la présence de Dieu. Nul ne fait le bien, tous sont corrompus ». Ces paroles de Paul dans...

Articles, Ecole du dimanche, Église, Enfants, Évangelisation, Famille, Histoire biblique, Jeunesse, Missionnel, Où commencer, Podcast, Relations, Theologie, Théologie biblique, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 28 : Un groupe jeunesse en formation et en mission

Épisode 28 : Un groupe de jeunes en formation et en mission Je suis persuadé que les adolescents sont capables de plus : plus d’authenticité, plus de responsabilités et plus d’estime d’eux-mêmes. Le problème est que la société s’attend à presque rien d’eux. Les...

Apologetique, Articles, Ecole du dimanche, Église, Enfants, Évangelisation, Famille, Histoire biblique, Jeunesse, Podcast, Vie chrétienne

Épisode 27 : Qu’est-ce que l’Évangile ?

Épisode 27 : Qu’est-ce que l’Évangile ? Cette semaine quelque chose de différent… Je vous partage une présentation narrée de l’Évangile avec musique. Nous travaillons sur le gros projet des « Pourquoi de la foi ? » et ceci est mon « démo » pour aider les animateurs...

Articles, Couples, Famille, Gestion du temps, Jeunesse, Pasteur, Podcast, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 26 : Donner est un défi, les vacances sont à crédit, est-il mal de faire des profits ?

Épisode 26 : Donner est un défi, les vacances sont à crédit, est-il mal de faire des profits ? « Un jour, j’aimerais avoir plus de temps pour servir le Seigneur » puis ce jour n’arrive jamais. Les deux parents courent d’une semaine à l’autre et peu importe combien...

Articles, Église, Enfants, Famille, Jeunesse, Pasteur, Podcast, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 25 : Devrions-nous considérer nos enfants comme chrétiens ou non ?

Épisode 25 : Devrions-nous considérer nos enfants comme chrétiens ou non ? Un auditeur m’a posé une question fort intéressante : devrions-nous considérer nos enfants comme étant chrétiens ou non ? Devrions-nous les enseigner dans les voies de Jésus ou leur...

Apologetique, Articles, Église, Ethique, Jeunesse, Missionnel, Pasteur, Podcast, racisme, Relations, Ressources, Theologie, Théologie pastorale, Vie chrétienne

Épisode 23 : Péché ou racisme systémique

 Épisode 23 : Gestion du temps des pasteurs et leaders  Quelle semaine ! Quel mois. La saga des livres brûlés, l’Assemblée nationale du Québec qui demande unanimement des excuses de s’être fait accuser de racisme par la modératrice lors du dernier débat des chefs...

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *